Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Femmes    Pratiques    Le Mali    Publicit
aBamako.com NEWS
Comment

Accueil
News
Soci騁
Article
Soci騁

Nord du Mali: Vers la mise en place d置ne force d段ntervention africaine
Publi le vendredi 11 septembre 2015  |  La Sentinelle
Patrouille
ゥ aBamako.com par A S
Patrouille de la MINUSMA Tombouctou
Tombouctou, le 11 Mai 2015, la MINUSMA a proc馘 aux patrouilles Tombouctou




Selon les conclusions de la premi鑽e r騏nion des chefs d脱tat-Major et ministres de la d馭ense des pays membres du processus de Nouakchott tenue les 03 et 04 septembre Bamako, l旦nion africaine envisage la cr饌tion d置ne force d段ntervention africaine pour le nord du Mali. Ce, en vue de contrer ォ la menace s馗uritaire que posent les groupes terroristes dans la r馮ion sah駘o-saharienne サ.

Cette force d段ntervention, indique le rapport de la rencontre de Bamako, est dessin馥 comme une mission africaine b駭馭iciant d置n module de soutien logistique financ par des contributions des nations unies mises recouvrement. Cette force, indique le m麥e document, sera mise en place l段mage de l旦A en Somalie (AMISOM).

La Mission de l旦nion africaine en Somalie (AMISOM) est en Somalie depuis 2007. Elle a 騁 cr鳬e avec comme mission principale de fournir un soutien aux Institutions F馘駻ales Transitoires somaliennes dans leurs efforts de stabilisation du pays et dans la poursuite du dialogue politique et de la r馗onciliation. Son mandat a plusieurs fois chang au fil des ann馥s.

的l n y a pas encore de d駘ai fix pour la mise en place de cette force, a indiqu M. Charles Muvira, responsable aux questions s馗uritaires au bureau de la MISAHEl (mission de l旦nion africaine pour le Mali et le sahel) Bamako lors d置n point de presse mardi dernier Par ailleurs, indique-t-on dans le rapport qui a sanctionn les rencontres, une mission d帝valuation de la situation est envisag馥 sur le terrain en cette fin septembre. Une r騏nion des experts des pays de la r馮ion est aussi pr騅ue sur la question en mi-octobre, toujours selon les conclusions des rencontres du 03 et du 04 septembre. Ces rencontres ont 騁 pr馗馘馥s par celle des experts des pays membres du processus de Nouakchott tenue le 02 septembre Bamako.

Le sujet de renforcement de la capacit op駻ationnelle de la MINUSMA a 騁 馮alement abord au cours de ces assisses tenues Bamako dans le cadre du processus de Nouakchott. Sur le renforcement de la MINUSMA, soulignent les conclusions de la rencontre, les participants ont convenu de la n馗essit de renforcement de la capacit op駻ationnelle de la MINUSMA par la mobilisation d置n appui aux pays contributeurs de troupes pour qu段ls puissent disposer des 駲uipements n馗essaires afin de r駱ondre aux standards requis. Cet aspect, signale-t-on dans le document, est parall鑞e aux efforts de cr饌tion de la force d段ntervention propos馥.

Les participants, toujours selon les conclusions tir馥s de la rencontre, ont aussi appel l弛p駻ationnalisation du centre r馮ional de formation et d誕guerrissement au combat en zone d駸ertique. Ce centre qui doit 黎re cr鳬 Tessalit dans le nord du Mali, est une proposition de l但lg駻ie. Le centre sera cr馥 au profit des pays membres du processus de Nouakchott.

Le processus de Nouakchott, faut-il, le rappeler, est diff駻ent du G5 qui ne regroupe que le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Le cercle s弾st 駘argi avec le processus de Nouakchott lanc en d馗embre 2014. Outre ces cinq pays, la rencontre de Bamako a enregistr la pr駸ence de cinq autres pays que sont l但lg駻ie, la Cte d棚voire, la Libye, le Nigeria et le S駭馮al. Plusieurs institutions internationales 騁aient 馮alement repr駸ent馥s cette rencontre.

Djibi Karim
Commentaires